Séminaire « Acteurs, pratiques et représentations de la sécurité »

 

Acteurs, pratiques et représentations de la sécurité.

Gendarmes, policiers, pompiers, douaniers, soldats et société, XIXe-XXIe siècles

Pr. Jean-Noël Luc – Dr Arnaud-Dominique Houte – Université Paris-Sorbonne

Maison de la recherche (28 rue Serpente, Paris, mardi 17h-19h)

Ouvert en 2000, le séminaire de la Sorbonne poursuit deux objectifs.

– Étudier l’histoire, longtemps négligée par les chercheurs, de la Gendarmerie, une force militaire et policière originale, acteur essentiel de la sécurité et composante du système de défense.

– Élargir les travaux à la Police nationale et aux autres forces (civiles ou militaires, publiques ou privées, professionnelles ou informelles), qui contribuent à la sécurité, intérieure et extérieure, afin de participer au décloisonnement des recherches et à une meilleure compréhension de l’histoire de la sécurité, en France et à l’étranger.

27 septembre – Méthodologie, apports et limites de l’histoire du « Temps présent »

La Gendarmerie nationale et le choc de la modernité, de la fronde des personnels, à la fin du XXe siècle, à l’entreprise fédératrice de modernisation du général Denis Favier en 2013 (Pr. J.-N. Luc)

4 octobre- L’histoire des forces de l’ordre : sources, historiographie, méthodologie (Pr. J.N Luc)

11 octobre – Quand l’histoire de la police rencontre l’histoire urbaine

Savoirs et pratiques des agents de la Lieutenance générale de police chargés de l’aménagement urbain de Paris, 1667-1790 (Nicolas Vidoni, Université Aix-Marseille)

18 octobre- Histoire du commandement

Recruter, promouvoir et maintenir l’ordre dans les casernes de la Troisième République, 1872-1914 (Dr. Mathieu Marly, agrégé de l’Université)

 8 novembre L’histoire des forces de l’ordre : sources, historiographie, méthodologie

15 novembre – La police de la circulation

Le gendarme et l’automobile : imaginaires et débats de la police routière dans le premier tiers du XXe siècle (Dr. Arnaud-Dominique Houte)

22 novembre – La professionnalisation de la force publique

Origines et mutations d’une grande école militaire : l’École des officiers de la gendarmerie nationale (général François Alègre de la Soujeole, Inspection générale de la gendarmerie, Dr. Benoît Haberbusch, Centre de recherche de l’EOGN).

29 novembre – L’histoire des forces de l’ordre : sources, historiographie, méthodologie

6 décembre – L’étude des forces de sécurité comme observatoire de l’histoire des inégalités, des détresses et de l’engagement des services publics

Profils, motivations et polyvalence des sapeurs-pompiers de Paris au début du XXIe siècle (Dr. Romain Pudal, chargé de recherche en sociologie, CNRS, CURAPP-ESS)

13 décembre – L’ordre public, un sujet politique

Le Parti communiste français face aux questions de maintien de l’ordre, des années 1920 aux années 1960 (Jean Vigreux, professeur d’histoire contemporaine, Université de Bourgogne-Franche-Comté, UMR-CNRS)

4 janvier 2016 – L’indispensable apport de la sociologie

Trajectoires sociales et professionnelles des gendarmes et transformations de leur métier au début du XXIe siècle (Dr. Éléonora Elguezabal, chargée de recherche en sociologie, INRA-CESAER)

 

Call for Papers / Proposta : Police effectiveness

 

POLICE EFFECTIVENESS: the stationing on territory and the wage policy

 

In the policing and police history literature, rich by now, surely there has not been a lack of attention towards spatial organization.  I am referring to numerous studies published in the recent past. The administrative divisions and the control logics that accompanied this process of definition and organization of spaces, with a specific focus on the period of eighteenth-century reforms, have been widely analysed. However, while these studies have generally highlighted the rationalising function related to the project and the realization of these administrative units, they have not drawn the same attention to the stationing on territory of people concretely responsible for control duties. This is even truer if the chronological perspective of observation is diversified and extended.

Therefore, the next workshop organized by Cepoc (see www.cepoc.it for the complete list of precedent seminars), planned in Gargnano, on Garda Lake, the 21st and 22nd October 2016, is going to be about this subject. In particular, we want to draw the attention to what was, and in obedience to which rationales, the presence on territory of policing forces and policing men, with the aim of reconstructing their location, the changes over time and the reasons that preside and presided over the various choices. In fact, about this subject, knowledge is still rather uncertain. Continuer la lecture de Call for Papers / Proposta : Police effectiveness

Arnaud-Dominique Houte et Jean-Noël Luc (dir.), Les Gendarmeries dans le monde, de la Révolution française à nos jours, Paris, PUPS, mars 2016, 414 p.

Table des matières et extraits gratuits

http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Gendarmeries_dans_le_monde_depuis_la_Revolution_EXTRAITS.pdfCouverture

 

 

Où aller pour ne plus trouver de gendarmes, se lamente George Sand, en 1841 ? Pas dans la centaine de pays du monde où une gendarmerie a été créée sous différents noms, depuis la fin du XVIIIe siècle, après la sortie de cette institution de son berceau français !

Quelles sont les péripéties de cette expansion, entre importation forcée et choix délibéré, imitation et réinterprétation, hybridation et suppression ? Comment la gendarmerie française, organisatrice d’une trentaine d’institutions, les Carabinieri, la Guardia civil et les autres corps européens y participent-ils ? Que retient-on d’un « modèle gendarmique » qui est parfois transformé en libre-service ? Que nous apprend cette diffusion d’une police à statut militaire sur les représentations dont elle est l’objet, ses fonctions multiples et les interrelations entre l’armée, l’État et la société ?

Cet ouvrage a été élaboré, notamment, à partir des communications au colloque organisé par l’Université Paris-Sorbonne (Centre d’histoire du xixe siècle) et la Société nationale de l’Histoire et du Patrimoine de la Gendarmerie. Il propose une longue synthèse détaillée, 20 études de cas, un tableau synoptique de 98 institutions, 72 notices, des statistiques par continent et une carte de l’état des lieux en 1939 et 2015. Il élargit l’histoire, comparée et connectée, des systèmes policiers, qui ne sont pas seulement composés d’institutions à statut civil et de corps baptisés, confusément, « paramilitaires ». Il enrichit l’histoire des constructions étatiques et impériales, des relations internationales, de la colonisation et de la décolonisation, ainsi que celle des politiques de sécurité depuis la fin du xxe siècle.

Pour une histoire des gendarmeries et du « modèle gendarmique »

I – Comment vivre sans gendarmes ?

  1. Des gendarmes de la France révolutionnaire (1791) à la Gendarmería nacional du Mexique (2014) : les péripéties d’une mondialisation – 2. L’influence du modèle gendarmique français – 3. Les voies multiples de l’internationalisation des gendarmeries – 4. Que font les gendarmeries ? Qui fait la gendarmerie ?

II – Naissance, structuration et missions des gendarmeries européennes depuis le XIXe siècle

France des 130 départements – Piémont – Pays-Bas et Duché de Limbourg – Belgique – Luxembourg – Portugal – Suisse – Autriche Hongrie – Empire ottoman et Macédoine.

III – Coup d’œil sur l’essaimage mondial des gendarmeries

Mexique – São Paulo – Siam – Perse – Syrie.

IV – Les gendarmeries, actrices de la colonisation, de la décolonisation et de la coopération

Colonies espagnoles – colonies japonaises –Vietnam – Algérie – Cameroun – Mauritanie.

Annexes- Gendarmeries, xviiie-xxie siècle : avis de recherche

Gendarmeries, polices à statut militaire, polices à statut civil et militarisées, forces paramilitaires ? – « La » gendarmerie ou le charme de la diversité – Où « le modèle gendarmique » retrouve une utilité heuristique pour l’historien – Ficher les gendarmeries ? – Panorama historique et statistique – Notices et carte.

Dipartimento di Studi Storici, Università di Milano, Dipartimento di Studi Umanistici, Università “Ca’ Foscari” di Venezia

Cepoc – Centro interuniversitario di studi “Le polizie e il controllo del territorio”

« La Società e il territorio : il controllo attraverso fiduciari »

Convegno internazionale di studi

20-21 novembre 2015

Continuer la lecture de

Colloque international « Les systèmes policiers et leurs territoires (XVIIIe-XIXe siècles) »

Colloque international Les systèmes policiers et leurs territoires (XVIIIe-XIXe siècles)

ANR SYSPOE, « Systèmes Policiers européens, XVIIIe-XIXe siècles » (Telemme-CNRS-AMU)

Aix-en-Provence, 2-3 juillet 2015. Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme

Jeudi 2 juillet, 13h30-19h. Salle Duby

13H30 : Accueil

14H : Introduction générale : Vincent Denis (Université Paris 1-Panthéon Sorbonne), Brigitte Marin (Aix-Marseille Université, Telemme) et Céline Regnard (Aix-Marseille Université, Telemme) Continuer la lecture de Colloque international « Les systèmes policiers et leurs territoires (XVIIIe-XIXe siècles) »

Appel à communications : LA SOCIETA’ E IL TERRITORIO: IL CONTROLLO ATTRAVERSO FIDUCIARI

LA SOCIETA’ E IL TERRITORIO: IL CONTROLLO ATTRAVERSO FIDUCIARI

http://www.cepoc.it/wp-content/uploads/2015/06/call_fiduciari_2015_low.pdf

La storiografia su polizia e controllo del territorio da qualche anno sta focalizzando la propria attenzione sulle concrete modalità attraverso le quali, nelle diverse epoche, lo stato, le comunità, la società civile cercavano di fronteggiare le minacce interne e rendere effettivo il controllo del rispettivo territorio.

Lo studio delle polizie, in tutte le possibili forme organizzative, è ovviamente al centro di questa riflessione. Tuttavia una delle forme di difesa più significative è certamente quella che vede per protagonista la stessa società civile, attraverso modalità consuetudinarie di intervento. La storiografia si è spesso interessata a queste forme di difesa, ma quasi esclusivamente con riferimento agli aspetti che più sono accostabili all’organizzazione di difese militari o para-militari: faccio riferimento alle milizie in tutte le loro forme, a presidi, strutture d’avvistamento, controlli confinari e sanitari, alle mobilitazioni più o meno organizzate al suono delle campane a martello e così via. Molto ai margini, invece, è rimasto lo studio delle numerosissime figure, presenti ovunque e in ogni epoca, cui erano demandate specifiche operazioni di controllo, vuoi per garantire la sicurezza dei traffici, vuoi per combattere la delinquenza, vuoi per garantire dai contagi, vuoi per disciplinare l’attività agricola, la navigazione e via di seguito. Continuer la lecture de Appel à communications : LA SOCIETA’ E IL TERRITORIO: IL CONTROLLO ATTRAVERSO FIDUCIARI

Où va l’Histoire de la police ? Un débat franco-italien

Dipartimento di Studi storici, Università degli Studi di Milano

Cepoc, Centro Interuniversitario di studi “Le Polizie e il controllo del territorio”

Syspoe, Systèmes policiers Européens XVIIIe XIXe siècle

Dove va la storia della Polizia ? Un confronto storiografico italo-francese.

Where is Police History going ? A franco-italien historiographic debate.

Università degli Studi di Milano, Via Festa del Perdono 7, 18 e 19 giugno 2015

Programme

18 juin, 14h30. Crociera alta di Giurisprudenza

Ouverture, Maria Luisa Betri (Directrice du Département des études historiques)

Intervenants à propos des oeuvres italiennes:

Pierre Karila-Cohen, Laurent Lopez, Jean-Noël Luc, Brigitte Marin, Vincent Milliot

Intervenants à propos des oeuvres françaises:

Livio Antonielli, Simona Berhe, Alessandro Buono, Flavio Carbone, Nicola Labanca, Chiara Lucrezio Monticelli, Simona Mori, Alessandro Pastore, Enza Pelleriti

19 juin, 9h15. Corciera alta di Lettere e Filosopfia

Intervenants à propos des oeuvres italiennes : Marco Cicchini

Intervenants à propos des oeuvres françaises : Laura di Fiore, Luigi Vergallo

10h15 : débat ouvert à tous les participants.

Autres intervenants : Christian Chevandier, Andrea Dilemmi, Stefano Levati, Marco Meriggi, Emanuele Pagano, Nicolas Vidoni

Langue des débats : français et anglais

Oeuvres à présenter et discuter: Continuer la lecture de Où va l’Histoire de la police ? Un débat franco-italien

Polices et montagnes (XVIIIe-XXIe siècles)

Polices et montagnes (XVIIIe-XXIe siècles)

Université Grenoble-Alpes, UMPF, LARHRA, Labex Item, ANR Syspoe, Sciences Po Grenoble, MSH-Alpes

Journée d’études

Jeudi 21 et vendredi 22 mai 2015, salle de conférences de MEDIAT, MSH-Alpes-salle du 2e étage. Continuer la lecture de Polices et montagnes (XVIIIe-XXIe siècles)

Contrôler le mouvement Les polices des circulations et des transports XVIIIe-XXe siècles

Journée d’études SYSPOE, 20 mars 2015, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), Aix-en-Provence, 9 h 30-17 h

9 h 30  Brigitte Marin : ouverture de la journée

Céline Regnard : introduction Continuer la lecture de Contrôler le mouvement Les polices des circulations et des transports XVIIIe-XXe siècles

Séminaire Gendarmerie, polices, sécurité Paris IV-Sorbonne 2e semestre 2015

Acteurs, pratiques et représentations de la sécurité

Gendarmes, policiers, pompiers, soldats, magistrats et société, XIXe-XXIe siècles

 

Pr. Jean-Noël LUC – Arnaud-Dominique HOUTE, maître de conférences

Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris I-Paris IV

Maison de la recherche (28 rue Serpente, Paris VIe – mardi 17h-19h, salle D 116, 1er ét.)

Continuer la lecture de Séminaire Gendarmerie, polices, sécurité Paris IV-Sorbonne 2e semestre 2015

Nouvelles Publications

Livio Antonielli (a cura di), Procedure, metodi, strumenti per l’identificazione delle persone e per il controllo del territorio (2014)

http://www.cepoc.it/wp-content/uploads/2015/01/identificazione.jpg

L’identité des personnes, l’attribution de cette identité et ses modes de vérification ont toujours été une des préoccupations majeures de toutes les sociétés. La recherche historique s’est penchée, depuis quelques années, sur ce thème et a dégagé d’importants résultats. En particulier, l’attention a été focalisée sur la question des passeports, des cartes de sûreté, des casiers judiciaires, donc sur les objets et les moments qui ont scandé l’adoption, par les autorités étatiques, d’instruments et d’actes pour gérer « publiquement » l’identité des personnes, avec pour premier objectif un contrôle. Ce volume souhaite aller au-delà. A partir d’un arc chronologique large, du Moyen Âge au XIXe siècle,  il porte sur l’adoption de modes et d’instruments de reconnaissance et d’identification des personnes par l’Etat mais également par des sujets privés et publics.  Il ressort de ces études qu’une multiplicité de solutions ont existé, et qu’elles ont fait coexister les mécanismes de contrôle et d’inclusion sociale.

Il tema dell’identità delle persone, di come attribuirla e di come verificarla, è sempre stato una delle preoccupazioni centrali di qualsiasi società. Da qualche anno la ricerca storica si sta cimentando su questo argomento con importanti risultati. In particolare l’attenzione è stata rivolta ai passaporti, carte di sicurezza, casellari giudiziali e simili, cioè alle forme che per eccellenza scandiscono l’adozione da parte dell’autorità statale di strumenti atti a gestire in chiave pubblica l’identità delle persone, con finalità in primo luogo di controllo. Questo volume vuole andare oltre. Aprendo a un arco cronologico ampio, dal Medioevo al Novecento, si guarda necessariamente all’adozione di modi e strumenti per il riconoscimento delle persone non solo dipendenti dall’azione dello Stato ma anche di altri soggetti pubblici e privati. Ne esce un quadro in cui si assiste a una molteplicità di soluzioni, per finalità che affiancano al piano del controllo anche quello dell’inclusione.

 

INDICE DEL VOLUME

Livio Antonielli, Introduzione

Stefano Piasentini, L’identificazione delle persone negli atti di un notaio veneziano del Cinquecento

Alessandro Buono, Le procedure di identificazione come procedure di contestualizzazione. Persone e cose nelle cause per eredità vacanti (Stato di Milano, secc. XVI-XVIII) Continuer la lecture de Nouvelles Publications

Vient de paraître : Fabrice Brandli et Michel Porret, « Les corps meurtris ».

Les corps meurtris. Investigations judiciaires et expertises médico-légales au XVIIIe siècle
Rennes, PUR, 2014, 394 pp.

Cet ouvrage donne à lire un corpus inédit d’environ 400 expertises médico-légales que signent au XVIIIe siècle à Genève des chirurgiens et des médecins assermentés en justice. Autour des enjeux judiciaires de l’expertise médico-légale qui limite l’arbitraire du juge, cette documentation permet d’historiciser la fabrique institutionnelle et sociale du savoir médico-légal sur le terrain du crime. Par l’objectivation naturaliste des plaies et des traumatismes, les experts mettent en indices judiciaires les corps meurtris

Colloque international. Les systèmes policiers et leurs territoires (XVIIIe-XIXe siècles)

ANR Systèmes policiers européens (XVIIIe-XIXe siècles)
2-3 juillet 2015
Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence, France
Le programme « Les systèmes policiers européens XVIIIe-XIXe siècles) », soutenu par l’Agence nationale de la recherche (http://syspoe.hypotheses.org), s’inscrit dans le renouvellement qu’a connu l’histoire des polices ces dernières années. La notion de « système policier » renvoie d’une part à la façon dont, dans un espace et à un moment donnés, s’articulent différentes forces de police, selon des relations complexes de complémentarité, de concurrence, de hiérarchie ; elle interroge d’autre part les articulations et les interactions qui lient les administrations ou corps de police avec d’autres institutions de régulation sociale et leurs acteurs, qu’il s’agisse de l’armée, de la justice, de l’Eglise, des métiers, etc. Continuer la lecture de Colloque international. Les systèmes policiers et leurs territoires (XVIIIe-XIXe siècles)

Colloque international : Police et Justice, le noeud gordien

A2_colloque_police_justice - Copie

FACULTÉ DES LETTRES
UNITE D’HISTOIRE MODERNE | DAMOCLES
ANR SYSPOE (Systèmes policiers européens, 18e-19e s.)
INTERNATIONAL ASSOCIATION FOR CRIME AND CRIMINAL JUSTICE
POLICE ET JUSTICE: LE NOEUD GORDIEN
Du temps des Lumières à l’Etat libéral (1750-1850)
COLLOQUE INTERNATIONAL
Genève, 20-22 novembre 2014
Uni Bastions, salle B111
Fedele Fischetti (1734- 1789), Alexandre tranchant le noeud gordien
Continuer la lecture de Colloque international : Police et Justice, le noeud gordien

Histoire des systèmes policiers en Europe